Alexis Anice, photographe professionnel à Paris

GPlab vous fait découvrir Alexis Anice, un des photographes de l'équipe Graine de Photographe à Paris !

Les 12 premières années de la vie professionnelle d'Alexis l'ont doucement conduit à la photographie. Travaillant d’abord dans la publicité, puis comme responsable du studio photo d’une agence, son goût pour la photographie n’a eu de cesse de s’aiguiser jusqu’à ce qu’il décide finalement de s’y consacrer pleinement.

Alexis animera la Grainedephoto Academy, notre formation photo pour débutants, qui débutera le 12 septembre 2019 pour une durée de 6 mois ! 

 

* Qu’est ce qui t'a amené à la photo ?

La photo m’attire depuis que je suis gamin. Mais ce sont mes années passées en agence de publicité qui ont fini de me faire comprendre que c’était ce que je voulais faire. Au départ, feuilleter les books des photographes, assister aux shootings et autres tournages faisait partie des moments que je préférais. Et puis j’ai eu la chance de pouvoir prendre la direction d’un studio photo intégré au sein d’une agence. Hop, j’avais le pied à l’étrier. 

 AlexisAnice-5© Alexis Anice


* Qu’est ce que tu préfères en photo ? (travail pro / perso) 

Il serait plus simple de me demander ce que je n’aime pas ! 
La photo m’a ouvert des portes que je n’aurais jamais pensé pouvoir pousser. Littéralement. C’est un métier qui oblige à rester curieux, permet de découvrir des gens, des lieux très divers. Chaque shooting est unique ou presque, c’est donc très dur de s’ennuyer ! Pour parler de la pratique photographique en elle-même, j’adore le côté « sur le qui-vive » du reportage où il faut avoir les yeux partout tout le temps, courir dans tous les sens pour saisir la bonne image, trouver les angles qui permettront de magnifier un lieu pas forcément glamour à la bas. À l’inverse, j’affectionne aussi les séances plus posées comme lorsque je travaille sur du culinaire, du portrait ou du lifestyle par exemple. Là on prend le temps, on peaufine sa lumière, son cadrage, la mise en place… Par ailleurs, j’adore la post-production qui permet à la magie de Lightroom d’opérer et d’amener son image exactement là où on l’imaginait.

AlexisAnice-6 © Alexis Anice 


* Est-ce que tu as un projet photo perso en cours ?

Oui, je suis bénévole à la Croix-Rouge du 4e arrondissement, et je suis en train de commencer une série de portraits de bénévoles racontant leur double identité civile/bénévole. Affaire à suivre!

* Quel matériel préfères-tu utiliser ?

J’ai longtemps travaillé avec des reflex Nikon, et je viens de passer sur le système hybride de chez Sony, les Alpha… et je dois dire que j’en suis plutôt fan. 


* Quels sont tes spots photo préférés à Paris? Est-ce que tu as des endroits un peu cachés à nous présenter ?

Je vais la jouer chauvin, j’adore mon quartier, autour de Montmartre. On y trouve presque tout en terme de décors. Du vintage, du graff, de la nature, des lumières partout, des points de vue incroyables. Ça grouille de vie et donc d’images à faire. Et sinon, son exact opposé, le côté très froid et épuré du quartier BNF

AlexisA-1 © Alexis Anice


* Comment as-tu connu Graine de Photographe ?

Par un ami, c’est lui qui m’a partagé l’annonce de recrutement en me disant « why not? ». 


* Qu’est ce que tu préfères enseigner chez Graine de Photographe ? Pourquoi ? 

Certains cours disposent d’une courbe de progression plus rapide que d’autres, forcément. Voir les élèves découvrir de nouvelles possibilités de leur boîtier et sortir des photos que jamais ils n’auraient cru possible à prendre, c’est ce que je préfère. Le cours Vitesse et mouvement est un bon exemple. Les élèves sont comme des fous quand ils réalisent leur premier filé, et je trouve ça génial. Ok j’exagère un peu, mais à peine. Le cours composition aussi, plus "subtil", permet aux élèves d’obtenir assez vite des images différentes de celles qu’ils prenaient avant, un peu au hasard.

 AlexisAnice-17© Alexis Anice

 

* As-tu une anecdote lors d'un cours avec Graine de Photographe ?

Beaucoup d’élèves viennent sans avoir supprimé leurs photos perso de leur carte mémoire (bouh c’est mal). Quand je décharge les cartes sur mon ordinateur pour récupérer les photos du cours, je passe donc souvent sur plusieurs centaines de photos avant de trouver celles qui nous intéressent… et même si je passe très (très) vite dessus, il m’est arrivé de voir des photos que je n’aurais clairement pas dû voir ! Heureusement ce jour là je n’avais pas encore connecté mon ordinateur à l’écran que tous les élèves pouvaient voir et mes talents d’acteur ont fait le reste pour feindre que tout était normal !  
Donc s’il vous plaît, formatez vos cartes avant de venir ! 

* Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui débute ? 

Shooter énormément et ne jamais s’auto-limiter. Il faut tester tout ce qui vous passe par la tête, expérimenter. Le numérique est fabuleux pour ça, l’erreur ne coûte rien, au contraire, elle peut (r)apporter beaucoup ! 

 AlexisAnice-1

Notre photographe Alexis Anice

 

 


Posté par Solene le 09/07/2019 Catégorie : General

Slovénie : au coeur du parc du Triglav

Partez pour un séjour photo en Slovénie accompagné d'un photographe professionnel

Réserver

Apprenez à faire des images à votre image !

Marc Lavaud

Président co-fondateur

Partagez vos aventures à 360°

Découvrez la gamme Ricoh Theta au travers nos tests exclusifs

Augmenter

Rejoignez la communauté

contact@grainedephotographe.com
1 Boulevard Henri IV - 75004 Paris
tél : +33 9 80 39 42 35

GP