Serena Porcher-Carli, photographe et vidéaste de l'équipe Graine de Photographe

Rencontre avec Serena Porcher-Carli, talentueuse photographe et vidéaste qui anime nos cours vidéo à Paris !

Serena Porcher-Carli est une talentueuse photographe et vidéaste qui anime nos cours vidéo et photo à Paris. Ses formations et ses longs voyages en solo l'ont fait s'intéresser au documentaire sous toutes ses formes : par le son, la vidéo, la photographie. Elle questionne des sujets culturels et sociaux avec une vision intimiste, subjective et locale. Elle travaille également pour la presse et en institutionnel.

 

* Qu’est ce qui t'a amené à la photo et à la vidéo ?

La géographie ! Eh oui, j'étais en master de géographie sociale et nous avions la possibilité de prendre une option image en licence. A la suite de cette option, j'ai réalisé mon mémoire de master au Burkina Faso sous la forme de photos et d'un film, ça a été une révélation. J'ai ensuite passé le concours de l'ENS Louis-Lumière et je l'ai eu.

 

©️ Serena Porcher-Carli

©️ Serena Porcher-Carli

 

* Qu’est ce que tu préfères en photo et/ou vidéo ?

Je suis une photographe et vidéaste principalement de documentaire et de reportage et je fais aussi un peu de portraits. Tant qu'il y a de l'humain, j'y trouve mon compte. J'aime capter mon quotidien, qu'il soit avec mes proches, en voyage, au travail. Quand une lumière m'intéresse, mais surtout une ambiance, je sors mon appareil. Je n'ai pas de médium préféré entre la photo et la vidéo, c'est justement le mélange qui m'intéresse, à mixer avec le son et le texte. Je mêle toujours les supports dans mes créations documentaires, comme ça a été le cas avec mon projet "Enzo" qui est un film où défilent des photos et qui s'est pourtant retrouvé dans les festivals de cinéma comme Côté Court à Pantin, ou festival du film court de Villeurbanne. Je choisis toujours le mélange de manière réfléchie, car on ne dit pas la même chose en image animée ou fixe.

En institutionnel, c'est pareil, j'aime autant la vidéo et la photo, ça dépend des clients et de ce dont ils ont besoin. La plupart du temps, j'aime autant mes commandes que mes projets documentaires car ça me permet d'aller à des endroits où je ne serais jamais allée, de découvrir des problématiques inconnues et de jouer le jeu. C'est en ça que l'image a été une révélation, ça ouvre sur les gens.

 

©️ Serena Porcher-Carli

©️ Serena Porcher-Carli

 

Enzo est un documentaire photographique et sonore qui raconte les déboires du quotidien d’un homme trans. Primé, 8 fois, “Enzo” est à ce jour sélectionné dans plus de 60 festivals français et internationaux, dont 5 de catégorie 1 du CNC. Avant première de Tomboy de Céline Sciamma, Je promets d’être sage de Ronan Le Page, Coby de Christian Sonderegger, Ulysse de Agnès Varda

Dans une ambiance intimiste, ce personnage vous laisse entrer dans sa vie, une vie extra-ordinaire, car il s'agit de celle d'un garçon trans. Dans ce projet, aucune nudité, aucun signe de transidentité n'est évoqué par l'image. Les images rendent compte d'un homme dans son quotidien presque un peu ennuyeux, dans le cadre d'une photographie vernaculaire. Les photographies dévoilent peu à peu l'intérieur du petit appartement, nous montrent des détails du quotidien, des objets qui renseignent sur la personnalité et l'univers d'Enzo. Le but est de mettre en valeur un mode de vie commun, loin des clichés ou de l'instance de l'état de transidentité, afin de laisser penser que la transidentité n'est qu'une identité parmi tant d'autres, et qu'elle mérite qu'on la traite sans particularisme en photographie.


* Est-ce que tu as un projet photo perso en cours ?

Oui, même plusieurs. Je travaille sur l'endométriose (vidéo et animation), le viol (photo et son) et l'identité Corse (en cours d'écriture). Ce sont toujours des sujets sociaux qui parlent d'identité. Après Enzo et Mathéo, qui parlaient de transidentité, je me penche sur des sujets féminins.

* Quel matériel préfères-tu utiliser ?

Les compacts pro de chez Fuji et les experts de chez Sony, un stabilisateur, des optiques fixes bien lumineuses, du grand angle.

* Quels sont tes spots photo préférés à Paris?

Chez les gens dans leur intimité. Sinon j'aime beaucoup le bois de Vincennes, ça me renvoie à mon besoin de nature. Je suis désolée je n'ai pas de spots incroyables, car je ne fais pas beaucoup de mise en scène.

 

 

©️ Serena Porcher-Carli

©️ Serena Porcher-Carli

 

* Qu’est ce que tu préfères enseigner chez Graine de Photographe ?

Les cours techniques débutants car je suis passée par là en arrivant à Louis-Lumière, je ne savais même pas ce qu'était un raw, je me sentais perdue. J'avais tout appris toute seule à l'intuition. Je comprends quand les élèves ne comprennent pas un concept, et j'aime vraiment trouver d'autres manières d'expliquer pour qu'ils ressortent de mon cours content d'avoir senti une réelle progression, un déclic.

* As-tu une anecdote de cours chez Graine de Photographe à nous raconter ?
En cours de vidéo, un chirurgien plasticien du nez a voulu me montrer des vidéos de ses interventions pour savoir comment les améliorer. Je n'en avais jamais vues, c'est impressionnant, j'ai faillit tourner de l'oeil.

* Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui débute ? 

Se faire confiance, ne pas penser que la technique est inaccessible, en général en étant bon technicien on se rend compte que tout ce qu'on faisait intuitivement n'était pas si mauvais. Se décomplexer, on peut faire de belles images sans trop de connaissances techniques (même si c'est mieux). Le plus important c'est la pratique. Quand vous sortez d'un cours de chez Graine de Photographe, surtout, remettez-y vous immédiatement, sinon vous perdrez tout. Et ne vous arrêtez pas de faire des photos tant que ça ne devient pas automatique. Ce n'est qu'avec de la pratique que les choses rentreront vraiment et que vous évoluerez. Faites aussi des test, plantez vous et demandez vous ce que vous préférez faire. On ne peut pas tout faire ou être photographe ou vidéaste de tout.

La photographe Serena Porcher-Carli

Notre photographe Serena Porcher-Carli

Site - Facebook - Instagram


Posté par Aude le 18/03/2020 Catégorie : General

CONCOURS PHOTO
Talents 2020

grainedephotographe.com

4 thèmes / 10 jours par thème
du 2 mars au 13 avril 2020

PARTICIPER

Brésil : Lençóis Maranhenses

Partez pour un séjour photo au Brésil accompagné d'un photographe professionnel

Réserver

GP Lab : La passion de l’image

Marc Lavaud

Président co-fondateur

Partagez vos aventures à 360°

Découvrez la gamme Ricoh Theta au travers nos tests exclusifs

Augmenter

Rejoignez la communauté

contact@grainedephotographe.com
1 Boulevard Henri IV - 75004 Paris
tél : +33 9 80 39 42 35

GP